Marek Bienczyk

  • Tworki

    Marek Bienczyk

    Jurek, un jeune rêveur passionné de poésie, s'installe à Tworki, un hôpital psychiatrique à quelques kilomètres de Varsovie où il vient d'être embauché. De lui, de son histoire, nous ne savons rien ou presque : tout juste partage-t-il avec nous son goût des lettres, tout juste apprenons-nous qu'il aime éperdument Sonia, une de ses collègues. Tout juste savons-nous que Sonia aime Olek, l'ami de Jurek, et que celui-ci se console auprès de Janka, elle aussi employée à l'asile. Ces jeunes gens se croisent, s'aiment, parlent d'amour et de littérature, partagent le quotidien des patients. Puis peu à peu l'opacité du texte laisse place au doute. Les indices se multiplient et le lecteur comprend page après page, sans que rien ne soit explicitement nommé, que le monde extérieur est en train de sombrer dans une folie bien plus noire que celle qui règne entre les murs de l'asile. C'est ce monde indicible, ce monde de crime et de perte que l'auteur laisse subtilement filtrer au travers de la narration, jusqu'à la fin tragique.

  • Je vais vous raconter quelque chose, nous explique le narrateur, c'est pour ça que je vis, d'ailleurs la plume ne tient pas à l'os nu, et vous, c'est peut-être pour ça que vous avez acheté ce livre, pour savoir ce qui se passe chez les autres, et c'est magnifique, sauf que je ne me suis rien permis de bien nouveau, moi, et que je n'ai l'intention d'aller nulle part.
    Mon histoire à moi parle d'amour, je le dis tout de suite.
    Mais dans cette histoire d'amour, la manière de manger le yaourt est aussi essentielle que le sens métaphorique du tango ou l'exposé philosophique consacré au visage. Le quotidien et l'étrange y forment un couple aussi indissociable que ces amoureux qui, dans le décor de la plus belle ville, vivent une passion restituée ici avec autant de force et d'intensité que si cela se produisait pour la première fois au monde.

  • « Un délice graphique et littéraire, avec une ambiance unique » a déclaré le jury IBBY qui a accordé au livre le Grand Prix 2013.
    Le duo des auteurs - Marek Bienczyk (lauréat du prix Niké, équivalent polonais du Goncourt) et Joanna Concejo (le grand prix IBBY) - nous offrent un petit conte philosophique à l'humour léger, qui, dans sa forme avec le dialogue multicouche qui se joue entre le texte et les images, indépendantes, touche les questions fondamentales pour nous tous. Qu'on soit écolier ou retraité !
    C'est surtout la question du bonheur et de sa fragilité qui est au centre de ce livre-accordéon qui s'étend sur plus de six mètres. Au recto de ce ruban plissé on retrouve le texte et les illustrations, au verso : un espace blanc, marqué avec les trèfles à quatre feuilles, qui laisse une place au flou, à l'inédit, à une nouvelle histoire.
    Livre-merveille. Livre-oeuvre d'art... Livre du bonheur.

empty