Monika Hanulak

  • La famille Allegro est un livre qui permet aux petits et aux grands de découvrir que la musique est partout. Comme la famille Allegro le démontre dans son quotidien, chacun de nous - avec sa voix calme ou plus forte, dans un rythme lent ou plus rapide - peut créer un concert d'orchestre avec un répertoire pas toujours prévisible. Les termes italiens employés en musique sont ici expliqués de façon tellement imaginative que le domaine devient accessible : ils se traduisent en des sons que nous entendons tous les jours. Voici un nouveau tome de la série d'éducation consacrée à la musique (initiée avec Ça va jouer), à avoir pour tous ceux qui aiment les arts, non pas uniquement le son et la musique, mais également l'image et l'art de l'illustration.

  • Pampilio

    ,

    • Helium
    • 26 Octobre 2012

    « Au pays des animaux régnait une grande famine. Les plus affamés étaient : Riri l'Ours gris, Porcinet Gros Minet, Rhinocéros Grosse bosse, Chevrot le Nigaud, Dodu la Tortue et beaucoup d'autres animaux que tu n'arriverais pas à dénombrer même si tu passais toute une année à compter. Les animaux parcouraient la forêt en long et en large, broutaient des racines, des branches d'arbres et tout ce qu'ils pouvaient trouver. Mais ça ne suffisait pas. Ils avaient toujours aussi faim. » Un jour, les animaux affamés tombent sur un arbre fruitier fort mystérieux dont ils ignorent tout. Se concertant, ils décident de partir demander son avis au Roi Lion à la Crinière d'or.
    Rhinocéros Grosse Bosse emporte avec lui l'un de ces fruits magnifiques, et le Lion lui apprend que l'arbre s'appelle pampilio.
    Mais lorsque Rhinocéros revient, il a oublié le nom de l'arbre !
    Alors, Porcinet Gros Minet part à son tour... mais, à son tour, il oublie le nom de l'arbre... qui parviendra à s'en souvenir ? et qui empêchera tous les animaux de mourir de faim ?
    Publiée en Pologne en 1962, une fable enchantée, drôle et très poétique sur la patience et l'imagination des enfants, mise en image avec une très grande audace par Monika Hanulak.

  • L'histoire débute comme on la connaît : il était une fois 3 ours dans une maison : un papa ours grand et fort, une maman ourse ni grande ni petite et un mignon bébé ourson.
    Le bonheur d'abord puis une soupe trop chaude, une promenade en forêt. Quand les ours reviennent, ils ne sont plus que deux. Le mignon petit ours a disparu.
    Une petite fille du nom de Boucle d'or arrivera dans la maison mais cette fois-ci elle y sera accueillie et on lui proposera le bol qui était rangé mais toujours là comme pour espérer.
    Tout comme dans la version traditionnelle du conte Boucle d'or et les trois ours, Zidrou évoque la question de l'adoption mais aussi de l'emprunt. La petite fille va prendre la place du petit ours disparu.
    Les illustrations de Monika Hanulak nous donnent à lire à la fois une version contemporaine et une évocation simple des grandes thématiques comme la disparition et l'adoption.
    N'est-ce pas le propos du conte initial ?

empty