• «L'Antigone de Sophocle, lue et relue et que je connaissais par coeur depuis toujours, a été un choc soudain pour moi pendant la guerre, le jour des petites affiches rouges. Je l'ai réécrite à ma façon, avec la résonance de la tragédie que nous étions alors en train de vivre.».
    Jean Anouilh.

  • En attendant Godot

    Samuel Beckett

    • Minuit
    • 1 Avril 1952

    L'attente comprend deux phases, l'ennui et l'angoisse. La pièce comprend donc deux actes, l'un grotesque, l'autre grave.
    Préoccupé de peu de choses hormis ses chaussures, la perspective de se pendre au seul arbre qui rompt la monotonie du paysage et Vladimir, son compagnon d'infortune, Estragon attend. Il attend Godot comme un sauveur. Mais pas plus que Vladimir, il ne connaît Godot. Aucun ne sait au juste de quoi ce mystérieux personnage doit les sauver, si ce n'est peut-être, justement, de l'horrible attente. Liés par un étrange rapport de force et de tendresse, ils se haranguent l'un et l'autre et s'affublent de surnoms ridicules. Outre que ces diminutifs suggèrent que Godot pourrait bien être une synthèse qui ne se réalisera qu'au prix d'un anéantissement, Didi et Gogo portent en leur sein la répétition, tout comme le discours de Lucky, disque rayé qui figure le piétinement incessant auquel se réduit toute tentative de production de sens.

  • Cendrillon

    Joël Pommerat

    Une toute jeune fille comprend difficilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n'ose les lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : "Tant que tu penseras à moi tout le temps, sans jamais m'oublier plus de cinq minutes, je ne mourrai pas tout à fait." Joël Pommerat part du deuil et de ce malentendu pour éclairer le conte d'une nouvelle lumière.

  • Une démarche progressive en 4 étapes :
    - Une grande image à décrire pour repérer et dire à voix haute des mots avec la lettre étudiée ;
    - La lettre à reconnaître, puis des syllabes et des mots à déchiffrer, pour entrer en douceur dans la lecture ;
    - Des modèles pour s'entraîner à écrire la lettre, des syllabes puis des mots, en écriture cursive ;
    - Des activités progressives pour découvrir les quantités et se familiariser avec les quatre opérations.

    Avec en plus :
    - Un alphabet récapitulatif des 3 écritures - Des premières notions d'orthographe grammaticale - Des histoires en fin d'ouvrage pour développer le plaisir de lire

  • JULIETTE Viens, nuit! Viens, Roméo! Viens, mon jour dans la nuit.
    Car sur les ailes de la nuit, tu vas reposer Plus blanc que sur le dos du corbeau la neige, Viens, douce nuit, amoureuse au front noir, Donne-moi Roméo ; et, quand je serai morte, Prends-le, fais-le se rompre en petites étoiles, Lui qui rendra si beau le visage du ciel Que l'univers sera comme fou de la nuit Et n'adorera plus l'aveuglant soleil.

    (Acte III, scène II).

  • Des recettes lues en un coup d'oeil, réalisées en un tour de main !1) 2 à 6 ingrédients par recette, présentés visuellement.2) Une recette très courte, simple, claire et précise.3) Une belle photo du plat, explicite et gourmande.4) Temps de préparation réduit, il n'y a plus qu'à laisser cuire.Super bon / super rapide / sans vaisselle (ou presque)Le mot de l'auteur : Ce livre est le fruit d'années d'expérience. Il vient en réponse à la question qu'on me pose quasiment tous les jours : « mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir cuisiner ce soir ? ». Trouver des idées pour le quotidien, pour petits et grands, savoir se renouveler en cuisine avec seulement les quelquesingrédients qu'on a dans son réfrigérateur ou dans son placard, cela peut être un vrai casse-tête.À travers ce livre je souhaite vous faire partager des recettes pour tous les jours, rapides et faciles, et pour tous les goûts. Grâce à des associations de saveurs et d'ingrédients simples il est tout à fait possible de faire de bons petits plats, mêmed'épater la galerie, sans y passer des heures. Ce livre est aussi simple qu'un mode d'emploi de montage de meuble suédois : 2 à 6 ingrédients présentés en photos, un texte en quelques lignes ; il n'y a plus qu'à laisser cuire... c'est prêt !Je vous souhaite de très beaux moments en cuisine et surtout à table !

  • Cet album propose 13 comptines totalement imaginées pour les jeux de mots et les sonorités - dans la grande tradition du genre, pour un dialogue avec les images tout aussi libres et délirantes. Ainsi vont se croiser dans un monde joyeux et absurde Ours, Minou, Poule Mousse, Coq, Veaux, Vaches, Cochons, Teckel, Poney et des personnages qui fréquentent plus rarement la littérature jeunesse : Dindon, Truite, Paon, Oursin, Bigorneau, ou encore Crevette. Cet album est une reprise partielle des comptines en continu, série dont la publication s'était interrompue en 2013. avec l'apparition de 8 petits nouveaux figurants.

  • 10 poèmes qui témoignent de l'amour d'une mère, illustrés avec beaucoup de douceur.

    10 poèmes pour découvrir la voix d'une poétesse considérée comme une pionnière du romantisme, admirée de Balzac, Baudelaire et Verlaine.
    - Adieu d'une petite fille à l'école.
    - Pour endormir l'enfant.
    - L'enfant au miroir.
    - Ma fille.
    - Les oiseaux.
    - Amour partout !
    - L'oreiller d'une petite fille.
    - Le coucher d'un petit garçon.
    - Ma chambre.
    - À mes enfants.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Parce que ça fait toujours du bien de parler d'amour, « Je t'aime, je t'aime, je t'aime ». Et aussi parce qu'il y a plus de mille façons d'aimer, « Je t'aime, je t'aime, je t'aime ». À la folie, en douceur, avec gourmandise, timidement, en dessinant, en jouant... « Je t'aime, je t'aime, je t'aime ».
    Mille façons d'aimer, mille façons d'en parler.

  • Un trésor de poésie exceptionnel : indispensable !
    La poésie nous accompagne tout au long de l'année, tout au long de la vie. Chaque moment est pour le poète une source d'émerveillement et d'émotion...
    Voici un magni?que cadeau à faire aux enfants, pour qu'ils découvrent, lisent et relisent les plus grands poètes et poétesses : Hugo, Verlaine, Baudelaire, Louise Labé mais aussi Jacques Prévert, Claude Roy, Maurice Carême, Lucie Delarue-Mardrus, Andrée Chedid, Louise Michel, et encore Pierre Coran, Susie Morgenstern, Stéphane Bataillon...
    Accompagnés de sublimes illustrations, partez pour un grand voyage de la littérature française aux haïkus du Japon, avec de belles escales du côté de la poésie anglaise, espagnole, allemande, bengali... et du français qui voyage, du Canada à l'Afrique, en passant par la Belgique et la Suisse.

  • Le Game, selon Baricco, c'est ce territoire familier dans lequel on évolue dès qu'on se sert d'un smatphone. Pas besoin de mode d'emploi : on se lance, on joue et on apprend. Toute l'histoire du monde digital s'est écrite en suivant cette mécanique. Cependant, les règles du Game changent souvent, et il vaut mieux les connaître... Cet ouvrage passionnant est la version jeunesse du titre éponyme paru chez Gallimard en 2019. Magni?quement illustré et écrit dans une langue vivante et pleine d'humour, il retrace l'histoire du monde numérique depuis sa création. Un livre essentiel qui permet aux ados de découvrir le monde d'avant l'ère numérique, en éveillant leur conscience vis-à-vis de possibles dérives.

  • L'avare

    Molière

    Harpagon est l'une des plus grandes créations de Molière. Tout, dans cet homme, respire l'avarice et la décrépitude. Rongé par une maladie de corps, Harpagon l'est aussi par une maladie de l'âme. Ladre, il rogne sur la nourriture et les habits de ses domestiques, sur l'avoine de ses chevaux, sur l'entretien de son fils, obligé d'emprunter à taux usuraire pour vivre, et sur les cadeaux indispensables à sa fiancée. Usurier, il prête à des taux exorbitants, calcule, évalue tous les objets qui l'entourent. Dans cette atmosphère poussiéreuse et sordide, où fusent les mots féroces, le père usurier s'oppose au fils emprunteur. L'avarice détruit l'amour filial, l'amour paternel, l'amour quel qu'il soit. La cassette remplie d'or enterrée dans le jardin est l'âme, le coeur, le souffle même d'Harpagon. Les retrouvailles d'un homme et d'une cassette sont ici le seul hymne à l'amour.

  • Bienvenue en poésie ! C'est ce que ce petit format doux et élégant souhaite à chaque nouvel enfant qui vient au monde. Parmi les 7 milliards de Terriens qui accueillent ce nouveau-né, certains sont des poètes, et ils savent mieux que quiconque tresser un berceau de mots.
    Certains évoquent le rapport à la nature, aux saisons, d'autres aux grands-parents, aux autres enfants nés le même jour... Et parce que chaque naissance est une fête, chaque poème s'accompagne ici d'une image d'Aurélia Fronty, qui renouvelle pour l'occasion son style graphique, entre dentelle naturelle et art populaire.
    Un beau livre-cadeau à offrir à la naissance d'un enfant, pour changer de la layette et du doudou, ou pour l'accompagner d'un premier cadeau de mots.

  • Vous voulez vous venger de l'avarice de votre maître ? Faites-lui croire qu'une troupe imaginaire de spadassins est à sa poursuite et que vous avez trouvé un moyen de le sauver. Prenez un sac. Mettez l'homme dans ce sac et prenez soin de bien le fermer. Promenez-le un peu sur votre dos à travers la ville. Profitez-en pour le rouer de temps à autre de coups de bâton. Mais prenez garde que votre victime ne découvre la supercherie...

  • 10 poèmes et textes poétiques pour découvrir la voix d'une femme de lettres qui a touché à tous les genres et aimait jouer avec les mots et les rimes.
    L'araignée du matin ;
    La leçon ;
    L'invitation ;
    Le cheval ;
    Le vent réunit deux nuages...
    Dans les jardins, le vent sauvage...
    Soleil ;
    Dans le ciel mauve...
    Palindromes ;
    Fado / Fa Do ;

  • Une femme battue force son mari, bûcheron de son état, mais ayant étudié le latin, à devenir médecin, spécialiste de cas désespérés : il ne veut pas qu'on meure sans ordonnance, et souhaite que les femmes restent muettes. C'est que ce métier est, de tous, le meilleur : «Soit qu'on fasse bien ou soit qu'on fasse mal, on est toujours payé de même sorte.» «Les bévues, dit encore le médecin, ne sont point pour nous ; et c'est toujours la faute de celui qui meurt.» Quant aux morts, «jamais on n'en voit se plaindre du médecin qui l'a tué.»

  • Parce que la poésie est le plus beau moyen d'être au monde, voici une première invitation à la curiosité culturelle, au-delà des frontières et des barrières, en même temps qu'une initiation à l'oreille poétique. Les jeunes enfants vont aimer découvrir d'autres manières de parler de la mer qui boit le soleil, des mots bleus du vent ou du phoque que le chasseur inuit épargne parce que l'animal jouit du soleil tout comme lui. Une perception sensible du monde à laquelle nous convient les poèmes et les images.
    Le voyage est en effet total, du Maroc à la Chine, de la Turquie à Cuba pour les mots, et pour les images, la tour de Babel des illustrateurs sollicités par l'éditeur aux quatre coins du monde.
    Un beau cadeau comme un premier pas en poésie... et sur la planète multiculturelle.

  • Ce recueil constitue un appel à la résistance, un hymne à la liberté et à la solidarité.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La référence en langue française :
    - Toutes les leçons complètes et accessibles.
    - De nombreux exemples pour bien comprendre.
    - 500 exercices corrigés pour progresser.
    - 50 tableaux pour conjuguer tous les verbes.
    - Une partie consacrée à la Littérature.

    Différentes façons d'apprendre pour répondre aux besoins de chaque élève :
    - Un dessin pour comprendre la notion.
    - Une astuce mnémotechnique pour retenir la règle.
    - Une citation pour enrichir la leçon.
    - Un schéma pour tout mémoriser en un clin d'oeil.

  • Sept ans après, ce somptueux album revient en librairie, enrichi et augmenté, vêtu d'une nouvelle couverture, pour nous dire qu'il y a urgence à redessiner le monde. La pandémie nous y invite vivement en cette fin d'année 2020.
    Daniel Picouly nous livre ses attentes et ses utopies, en compagnie d'anciennes cartes d'Atlas auxquelles Nathalie Novi, particulièrement inspirée, donne vie.
    La musique et le lait à partager, l'Arctique qui n'irait plus à la dérive, un pique-nique géant sur un lac, loin des distances sociales d'aujourd'hui, une rue d'Harlem où règnerait la sérénité, l'Amazonie replantée par des enfants et des oiseaux... La poésie et l'utopie sont du voyage et, en fin d'ouvrage, l'invitation est lancée au jeune lecteur pour qu'il exprime à son tour son désir d'un monde neuf.

empty