Simone Veil ; non aux avortements clandestins

À propos

Lorsque Simone Veil devient ministre de la Santé en 1974, elle est décidée à faire changer la situation des femmes qui avortent dans la clandestinité, souvent au prix de conséquences irréversibles pour leur santé. En 1972 a lieu le procès de Bobigny, où l'avocate Gisèle Halimi a défendu une jeune fille ayant avorté à la suite d'un viol. Il avait été précédé en 1971 du «Manifeste des 343 salopes» qui, au risque d'être poursuivies, avaient déclaré publiquement s'être fait avorter. Simone Veil doit affronter une forte opposition, chez les députés de la majorité comme dans les associations catholiques. La loi est finalement promulguée le 17 janvier 1975.


Rayons : Jeunesse > Livres documentaires > Histoire / Civilisations


  • Auteur(s)

    Maria Poblete

  • Éditeur

    Actes Sud Jeunesse

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    17/09/2014

  • Collection

    Ceux Qui Ont Dit Non

  • EAN

    9782330034726

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    12.3 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    86 g

  • Lectorat

    à partir de 12 ANS

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Maria Poblete

  • Pays : Chili

Née au Chili, Maria Poblete est arrivée en France après le coup d'État militaire du général Pinochet. Elle est journaliste et auteur d'essais, de nouvelles et de romans.

empty