La femme de parihaka

Traduit de l'ANGLAIS (NOUVELLE ZELANDE) par MIREILLE VIGNOL

À propos

De nos jours, Nouvelle-Zélande. Un professeur d'histoire retraité, d'origine maorie, se penche sur le journal de son aïeule, retrouvé dans des archives. Il s'agit des mémoires d'Erenora, jeune femme de la région du Taranaki, qui vit de plein fouet la brutalité des guerres coloniales du XIXe siècle menées par les Anglais. Femme libre et rebelle, elle va traverser le pays en se faisant passer pour un homme dans l'idée de délivrer son époux, Horitana, retenu prisonnier à l'initiative d'un colon humilié et assoiffé de vengeance.
Alors que son homme se meurt au fond d'une grotte, sur une île désertique gardée par un homme énigmatique et sa fille, Erenora avance, mue par une irrépressible volonté. Déjouant les multiples obstacles, chaque pas de son odyssée la rapproche de celui qu'elle aime.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Witi Ihimaera

  • Traducteur

    MIREILLE VIGNOL

  • Éditeur

    Au Vent Des Iles

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Date de parution

    26/05/2023

  • Collection

    Litterature

  • EAN

    9782367344973

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    376 Pages

  • Longueur

    20.9 cm

  • Largeur

    12.8 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    430 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Witi Ihimaera

  • Naissance : 1-1-1944
  • Age : 80 ans
  • Pays : Nouvelle Zelande
  • Langue : Anglais (nouvelle Zelande)

La femme de Parihaka est le douzième roman de Witi Ihimaera (Te Whanau-a-Kai), né en 1944. Un premier recueil de nouvelles Pounamu, Pounamu a lancé sa carrière en 1972 et, l'année suivante, avec Tangi, il est devenu le premier romancier maori à être publié. Le film inspiré de son roman le plus célèbre, Paï, la légende des baleines, a rencontré un énorme succès en 2002. Kawa, téléfilm réalisé à partir de son roman Nuits dans les jardins d'Espagne a été
distribué dans le monde entier. Son oeuvre se prête à l'adaptation cinématographique : White Lies (2013) s'inspire de sa nouvelle «Medecine Woman» et les personnages truculents de son roman Bulibasha (publié en français en 2008
chez Au vent des îles) doivent être filmés en 2014.
Versatile et prolifique, Witi Ihimaera a publié douze romans, six recueils de nouvelles, écrit pour le théâtre et pour le cinéma, coproduit des films et documentaires, édité plusieurs livres sur les arts et la culture de Nouvelle-
Zélande et enseigné à l'Université d'Auckland. C'est aussi un excellent chanteur.

empty